Pourquoi les brokers se mettent au foot

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ces derniers mois, on a vu de nombreux courtiers en ligne se lancer dans le football. On peut citer notamment EZ Trader qui s’est associé au Bayer Leverkysen, 24Option avec la Juventus, Plus500 avec l’Altetico Madrid ou encore Markets.com avec Arsenal. Pourquoi cette frénésie des clubs de football pour les courtiers en ligne ?

Tout d’abord, il faut savoir que seuls les courtiers en ligne régulés ont les capacités financières d’avoir un tel partenariat. Il faut déjà posséder une masse de traders critiques pour dégager de tels revenus. Par exemple, le partenariat de Plus500 avec Atletico Madrid lui coûte plus d’un million d’euros, pour seulement 6 mois d’engagement. Un petit broker illégal n’utilisera donc jamais cette stratégie pour gagner de l’argent. C’est donc déjà un signe de qualité et de santé financière du broker que de s’associer avec un club de football.

Au delà de cette image, c’est également un accès pour le courtier a un marché beaucoup plus important. Les amateurs de football sont parfois des parieurs invétérés, ils pourraient bien se mettre à “parier sur la bourse” grâce aux différents produits financiers. Quand on sait que l’option binaire à une échéance à 60 secondes (déterminer si l’actif ira à la hausse ou à la baisse en 60 secondes…), on est proche du pari sportif ! C’est donc un public sensible au jeu qui est visé, et qui plus est, est très nombreux. Selon la FIFA, ce sont pas moins de 250 millions de joueurs de football qui sont recensés à travers le monde. C’est donc un marché très juteux pour les courtiers en ligne qui s’affichent parfois sur les maillots de football des clubs, et qui ont donc une visibilité certaine à la télévision, sans en avoir les frais. En effet, les spots télévisés sont bien plus onéreux que cela, et les broker régulés ne peuvent pas tous se le permettre.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »